En archerie, faire un robin c'est envoyer une flèche dans le tube d'une autre... bref comme Robin des bois. En tir à l'arc poulie, cela est relativement facile à faire (vu la précision de l'arme) et c'est d'ailleurs pourquoi nous tirons sur des cibles dites tri-spot (3 "petites" cibles, une flèche par cible pour éviter le problème) lors des compétitions à 18m.

2 robins, 4 flèches perdues

Faire un robin, c'est montrer que l'on maîtrise l'art de l'archerie puisque l'on a réussi à reproduire son geste à l'identique. Par contre, quand on fait deux robins dans une même volé de six flèches alors que l'on a même pas réussi à grouper les flèches (aucune précision)... c'est juste de la mal chance, rien d'autre ! Comme quoi ça arrive même au mauvais comme moi ;-) .

Le pire dans tout cela, c'est que séparer les flèches a été impossible (je suis peut-être pas doué non plus sur ce point)... bref quatre flèches de perdues sur six... ça fait bien mal !

p.s: Laurent si tu lis ce billet (pourquoi pas hein !), saches que je passe bientôt à l'archerie ;-) .